© Musée des Merveilles

Préhistoire

Sur les traces des premiers hommes

Graffitis de l’homme de Cro-Magnon, poteries du Néolithique, gravures de l’Âge du Bronze, nombreux sont les vestiges des premiers habitants de notre territoire. Du littoral de la Riviera française jusqu’aux contreforts du Mercantour, les hommes de la Préhistoire ont laissé des traces de leur passage sur tout le territoire Menton, Riviera & Merveilles. C’est parti pour un voyage à la rencontre des premiers hommes !

Il était une fois

la Préhistoire…

Considéré comme l’un des plus vieux site préhistoriques d’Europe, la grotte du Vallonet, à Roquebrune-Cap-Martin, témoigne de la présence de l’Homo erectus, il y a 1 million d’années. Les archéologues y ont découvert des fossiles d’animaux sauvages, des outils lithiques et des agencements réguliers de galets.

Il y a 5000 ans, autour du Mont Bégo, dans un sanctuaire minéral en plein cœur du Parc national du Mercantour, les hommes ont gravé les signes de leurs croyances, le plus grand site de gravures rupestres d’Europe !

La Préhistoire en quelques dates

– 1 million d’années : grottes du Vallonet à Roquebrune-Cap-Martin

– 25 000 ans : grottes de Grimaldi

– 10 000 ans : abri Pendimoun à Castellar

– 5 000 ans :  gravures de la Vallée des Merveilles à Tende

La Vallée des Merveilles,

mystérieuses gravures rupestres

Avec ses 40 000 gravures rupestres du Néolithique et de l’âge de Bronze, c’est une des plus riches vallées du Parc national du Mercantour. Découvertes à la fin du XIXe siècle, les gravures s’offrent à voir sur de magnifiques roches colorées et polies par les glaciers. La présence de ces blocs au IIIe millénaire avant notre ère encourage la créativité des paysans-bergers du littoral qui montent dans les alpages pour la période d’estive. Ils y laisseront des gravures de toutes sortes : figures à cornes, armes, figures anthropomorphes et géométriques. On pense que ces gravures ont à voir avec le religieux et le caractère sacré du Mont Bégo. Mais, cela reste encore un mystère…

Une merveilleuse erreur de traduction…

La Vallée de Merveilles doit son nom à… une mauvaise traduction de l’italien Valle delle Meraviglie qu’on traduirait plutôt comme Vallée des mystères.

Autour du Mont Bégo,

un site rupestre d’une ampleur exceptionnelle

On compte environ 100 000 gravures rupestres autour du Mont Bégo et du Rocher des Merveilles réparties dans sept hautes vallées à plus de 2000 mètres d’altitude. Six de ces vallées sont en France : Vallaureta, Valaque, col du Sabion, lac Saint-Marie et surtout Merveilles et Fontanalba, les deux vallées les plus exceptionnelles. La plupart de ces gravures disposées autour du Mont Bégo, sur la commune de Tende, laissent croire que ce Mont était sacré. On accède plus facilement à ces sites archéologiques par la vallée de la Roya.

Nos suggestions