© Pango Visual

Marché des Halles

  • Goûter à la vie locale
Un site exceptionnel, au cœur de la ville

En flânant dans les ruelles escarpées de la vieille ville, je descends progressivement vers la mer par les rampes majestueuses de Saint-Michel, escaliers en calades qui mènent au quai de Monléon. Entre le port de pêcheurs et la cité baroque, aux pieds du clocher du Campanin, fierté de la ville, se découvre un magnifique établissement coloré et animé : le marché des Halles, haut lieu de vie et de gastronomie mentonnaise.

Marie-Laure partage son expérience. 

Un bâtiment

chargé d’histoire

Face à l’imposante bâtisse, je lève les yeux. Sur le haut de la façade, je découvre comme un ourlé de céramiques polychromes de la manufacture mentonnaise des Saïssi. Sur le fronton, une date : 1898. C’est l’âge de « la belle dame » superbement colorée et plus vivace que jamais. Encadré d’imposants palmiers qui marquent les années, l’endroit me semble chaleureux, attrayant et me charme de ses ocres et son vert profond.

Bon à savoir

En 1873, Joseph Saïssi fonde les Faïences Saissi. Très vite, tous les grands architectes travaillent avec la manufacture. Aux Halles, c’est Adrien Rey, architecte du bâtiment, qui commandera cette admirable polychromie de briques et de céramiques. À Menton, les céramiques Saïssi ornent le Riviera Palace, le Winter Palace et l’Orient Palace. En 1925, l’entreprise recevra même la médaille d’or à l’Exposition Universelle des Arts Décoratifs.

Mangez frais

toute l’année !

Le marché des Halles est ouvert tous les jours jusqu’à 13 heures. Un quarantaine de producteurs proposent leurs produits à l’intérieur et à l’extérieur de la halle. Le lundi, on notera une présence réduite de commerçants.

Une véritable provocation

à la gourmandise !

Dehors, les étals des producteurs locaux m’attirent par leur fraîcheur et leurs couleurs locales. Je me sens irrésistiblement attirée par les spécialités culinaires locales : tarte au citron, socca, barbajuans et autres tourtes mentonnaises. Au diable les kilos, mes papilles sont toutes émoustillées. J’entreprends une petite dégustation en bonne et due forme… Je goûte à tout, mais ne le dîtes à personne ! Vous en feriez autant !

Nos suggestions