© Fokke Baarssen

Menton

ville d’art et d’histoire
Artium civitas, la cité des arts !

La devise de l’Hôtel de Ville de Menton est éloquente, elle est surtout vraie. Cité riche de son passé et tournée vers l’avenir, Menton ne trahit pas sa vocation de cité des arts. Son patrimoine architectural et botanique, remarquable et préservé, qui mêle héritages gallo-romain, méditerranéen ou de la Renaissance, lui vaut le label « Ville d’Art et d’Histoire » en 1991.

Sophie SchmerberSophie SchmerberSophie Schmerber

Ici, on ressent la dolce vita. On s’émerveille à chaque coin de rue. Menton, c’est la promesse de l’évasion, une destination à part entière, entre sérénité et authenticité. Être à Menton, c’est se sentir ailleurs, comme dans un écrin.

Sophie

5 bonnes raisons de visiter Menton

Pour la beauté exotique de ses jardins d’exception

Pour goûter la douceur acidulée de son citron IGP

Pour suivre l’empreinte de Cocteau dans la ville

Pour flâner dans ses ruelles et vivre la dolce vita

Pour manger les pieds dans le sable

Les jardins d’exception

Bulles vertes remarquables

À Menton, les jardins racontent une histoire qui remonte au XVIIIe siècle. Attirés par la douceur du climat et par l’engouement des hivernants pour la ville, des botanistes, notamment anglais, introduisent des espèces tropicales et subtropicales qui s’adaptent à merveille à Menton. En héritage de cette époque, ils ont laissé de magnifiques jardins ! Le jardin Maria Serena, le jardin Serre de la Madone, le jardin Fontana Rosa, le clos du Peyronet, le jardin botanique Val Rahmeh ou le jardin des Colombières, sont presque tous accessibles au public. Un patrimoine botanique à découvrir lors des visites guidées !

Vivez l’art

dans les musées de Menton !

Les palaces de Menton,

témoins raffinés de la Belle Époque

Desservie par le train dès 1869, Menton devient un lieu de villégiature internationale. Du néo-classique au style italianisant en passant par l’art nouveau, différents palaces vont voir le jour et laisseront leur élégante empreinte à Menton. Parmi les emblématiques, notons le Riviera Palace à Beausoleil, joyau de la Belle Époque, l’Hôtel Impérial à Menton, un des derniers palaces construit à Menton par l’architecte Hans-Georg Tersling, le Winter Palace, le Grand Hôtel d’Orient ou le Grand Hôtel de Venise ou Orangeraie…

Le saviez-vous ?

La période Belle époque, qui désigne la période entre 1870 et la Première Guerre mondiale, a été nommée ainsi rétrospectivement. On désigne ainsi un temps sans conflit, riche en progrès techniques, politiques, sociaux ou économiques. Les réalisations artistiques foisonnent et la créativité n’a pas de limite !

L’Église orthodoxe

Une église russe…

En 1892, est construite l’église orthodoxe grâce à des fonds recueillis par la grande duchesse Anastasia, petite-fille du Tzar Nicolas Ier. L’église, dont les plans sont réalisés par l’architecte danois Hans Georg Tersling, est consacrée le 24 octobre 1892. Elle est dédiée à la Vierge et à Saint-Nicolas. L’église, mélange de style oriental et occidental, témoigne de la présence russe à Menton. Le sanctuaire avec l’autel est, comme dans toutes les églises orthodoxes, séparé du reste de l’église par une cloison appelée « iconostase » dont les icônes ont été exécutées à l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg, certains par le peintre Brioullov dans le style romantique.

Un peu d’histoire (de l’art)…

Karl Pavlovitch Brioullov appelé « le grand Karl » est un peintre russe, né de parents français, reconnu alors comme un des meilleurs peintres romantiques de son époque connu notamment pour son tableau Dernier jour à Pompéi ou son Autoportrait à la manière de Rubens.

Séjourner

à Menton
Nos suggestions