© Pango Visual

Le trophée d'Auguste

La romanité triomphante

Le majestueux Trophée d’Auguste, situé à La Turbie, est la première étape de l’incroyable Via Julia Augusta. Erigé autour de l’an 6 avant J.-C. en l’honneur de l’empereur Auguste, il reste intact jusqu’à la chute de l’Empire Romain… Pris pour cible par des envahisseurs barbares, il va subir plusieurs revers et être partiellement détruit, mais son aura demeure toujours aussi forte. En 1865, l’édifice sera classé Monument Historique, puis restauré en partie. Aujourd’hui, géré par le Centre des Monuments Nationaux, il offre un incroyable saut dans le temps à ses nombreux visiteurs…

Un monument

à la victoire

Le trophée d’Auguste est érigé en l’an 6 av. J.-C. en l’honneur de l’empereur Auguste, suite à sa victoire sur les peuples des Alpes qui refusaient de  se soumettre à la loi romaine. Pour l’honorer, le trophée est érigé au col de La Turbie, point le plus haut de la Via qu’Auguste avait fait construire pour faciliter les échanges vers la Gaule. Il domine la mer et affirme la puissance de Rome.

Le saviez-vous ?

Les trophées antiques étaient construits pour célébrer des victoires militaires. Celui-ci ne déroge pas à la règle et constitue le seul édifice de ce type existant encore aujourd’hui en France.

Un empereur divinisé

et immortalisé

Ces trophées étaient généralement dédiés aux divinités de la victoire. Ici, c’est Auguste lui-même qui est salué. Construit sur le sanctuaire voué à l’Héraclès Monoïkos (d’où découle le nom de Monaco), Auguste est ainsi assimilé à Hercule, demi-dieu promis à l’immortalité après la réalisation de ses douze travaux. Son exploit sur les barbares alpins vient légitimer l’héroïsation de l’empereur et mettre en valeur son essence divine.

Vue panoramique

depuis le parc du trophée

Cet édifice majestueux s’agrémente d’un parc botanique et de terrasses supérieures aménagées en 1993 qui permettent un tour d’horizon « impérial ». Le chemin d’accès au monument offre ainsi de beaux points de vue sur la baie de Monaco. De ce point le plus élevé de l’ancienne via Julia Augusta, on domine toute la Riviera française, de l’Estérel à la côte italienne. 2000 ans plus tard, depuis son promontoire, le Trophée d’Auguste contemple toujours la mer et les hommes.

Le musée du trophée :

vestiges et reconstitution

Sur le site du trophée, un petit musée vous plonge à l’époque romaine. Il présente notamment une maquette du trophée original, avant sa destruction, avec un sommet conique à 12 gradins. On y trouve également des clichés des fouilles réalisées sur le site, des moulages des principaux vestiges retrouvés, ainsi que des bornes miliaires qui jalonnaient autrefois la Via Julia Augusta.

 

Trophée d'Auguste

Informations pratiques
Nos suggestions