© Drone De Regard

Les forts de Sospel

Du col de Turini au village médiéval de Sospel s’étend la vallée de la Bévéra. En raison de sa position stratégique, de nombreux ouvrages Maginot y sont édifiés dans le cadre du programme militaire du Secteur Fortifié des Alpes Maritimes. Ces édifices auront un rôle déterminant en juin 1940 en repoussant l’offensive italienne. Un système défensif composé du fort du Barbonnet, du fort de l’Agaisen et du fort Saint-Roch est érigé dans la vallée au XIXe et XXe siècles.

Le fort Suchet

dit du Barbonnet

Le mont Barbonnet abrite 2 ouvrages fortifiés. Au sommet, le fort Suchet est édifié de 1883 à 1886 dans le même contexte que celui de l’Authion. Incrusté à flanc de montagne, en contrebas, un ouvrage de type Maginot, construit entre 1931 et 1935, est venu renforcer le système défensif du site.

De loin, il se fait très discret et l’on est surpris de découvrir l’ampleur de l’édifice une fois sur place. Il revêt un air de château fort lorsqu’on emprunte les chemins d’accès semblables à des douves.

Ici, la nature a repris ses droits. Le profond silence qui règne sur le paysage vous donne la sensation d’être hors du temps. Quelques graffitis laissés dans les chambrées attestent pourtant de la présence de soldats et ajoutent une touche poétique à l’endroit.

Le système “Séré de Rivières”

Suite à la défaite de 1870, le général Séré de Rivières, surnommé le Vauban du XIXème siècle, propose un nouveau plan de fortifications pour défendre les frontières. Dans les années 1880, ce dispositif sera remis en question par l’utilisation de nouveaux obus et explosifs.

Le fort du Monte Grosso

dans le patrimoine local

Clef de voûte du tronçon fortifié du secteur, c’est le plus grand ouvrage de la frontière sud-est. Il est construit de 1931 à 1935. Situé à 1000 mètres d’altitude, il domine la route de Sospel, de Tende, les cols de Brouis et du Pérus. Il tenait une position de résistance entre l’Authion et l’Agaisen. Cet ouvrage mixte, actuellement en rénovation, a participé activement à l’offensive de juin 1940.

Nos suggestions