© Drone de Regard

L'Authion

et la Redoute des 3 communes
L’Authion, un bastion magistral

Le massif de l’Authion culmine à 2080 mètres d’altitude, au cœur du Parc national du Mercantour. Il a été fortifié de 1877 à 1940 pour constituer un maillon essentiel de la ligne de défense alpine contre l’Italie voisine.

Massif de l’Authion :

un bastion au cœur du Mercantour

Après le rattachement du comté de Nice à la France en 1860, l’Authion devient un secteur stratégique contrôlant la nouvelle frontière franco-italienne. A la fin du XIXe siècle, les relations entre la France et l’Italie se dégradent, et les autorités militaires françaises décident de fortifier le massif. Les forts de la Forca, des Mille Fourches et la Redoute de la pointe des 3 communes sont construits entre 1883 et 1890. Ce dispositif élaboré par le Général Séré de Rivières, surnommé le Vauban du XIXe siècle, est complété par le camp de cabanes vieilles pour loger les chasseurs alpins.

Après l’arrivée de Mussolini au pouvoir, le ministre de la Guerre André Maginot, lance un programme de modernisation des fortifications de la frontière (1930) notamment à Plan Caval. Les fortifications de l’Authion stoppent l’offensive italienne en 1940. Suite au Débarquement des Alliés sur le littoral méditerranéen en août 1944, les troupes allemandes se replient et s’emparent du massif de l’Authion. Le 12 avril 1945, l’Authion est aux mains des Alliés. On assiste alors au spectacle insolite d’un char conduit par des fusiliers marins s’emparant d’une Redoute à plus de 2000 mètres d’altitude !

Nos suggestions