© Drone De Regard

Le Baroque

Terre baroque

Le territoire Riviera, Menton & Merveille regorge de trésors baroques, témoins de l’ardente passion des habitants des vallées et du littoral pour cet art à l’expression exubérante. Tous les édifices sont mis en scène : parures d’or, décors stuqués, jeux et contrastes de lumières… Au cœur des églises, les orgues de l’époque baroque, autres joyaux, rappellent que le mouvement fut aussi musical. Ici, l’expérience du baroque est totale !

Le mouvement baroque,

une histoire d’émotion

Initié en Italie au milieu du XVIe siècle, le style baroque se caractérise par la volonté de rompre avec le classicisme. L’Église catholique romaine y voit une réponse à l’austérité protestante avec un objectif : toucher le cœur du fidèle, faire appel à ses sens, provoquer une émotion. On assiste à la naissance d’une nouvelle ère architecturale et esthétique. Le baroque exalté et tragique mettra toute sa magnificence au service de la foi.

Le saviez-vous ? 

Le nom baroque viendrait du portugais barroco qui signifie perle irrégulière.

 

La basilique Saint-Michel Archange de Menton,

le cœur battant du baroque

Au cœur du quartier historique de Menton, ce joyau de l’art baroque, construit en 1639, domine la vieille ville avec son clocher de 53 mètres de haut, emblème de Menton. Poussez la porte, à l’intérieur, des peintures en trompe-l’œil signées Cerrutti-Maori décorent la voûte centrale et un damas de Gênes de couleur amarante souligne le caractère baroque de l’édifice.

Suivez le guide dans « les ruelles de l’histoire » à Menton : une visite guidée au gré des placettes ombragées et des ruelles étroites, à la rencontre de l’expression baroque de la vieille ville de Menton !

Le monastère de Saorge,

un exemple unique de l’architecture monastique baroque

Aux portes du Mercantour, des frères franciscains fondent en 1633 leur couvent dans un écrin de verdure, en surplomb du village et des gorges de la Roya. Un des derniers exemples de l’architecture monastique baroque !  Entre baroque et sobriété, on baigne dans une atmosphère harmonieuse propre à l’ordre des franciscains : fresques illustrant la vie de saint François d’Assise, allégories des vertus, cadrans solaires et trompe-l’œil magnifient le cloître et le réfectoire. L’église conserve son mobilier d’époque. À contempler : ses magnifiques boiseries sculptées !

Notre-Dame-de-l’Assomption ou collégiale de Tende,

un passé de cathédrale

Église catholique, ancienne cathédrale, elle est située au cœur du vieux Tende. Passé la façade rouge au magnifique portail en pierre verte de Tende, visible de loin, on pénètre dans un intérieur gothique qui a la particularité d’avoir reçu un décor baroque au XVIIIe siècle. Retables et autels célèbrent différents saints dont Saint Éloi, patron des muletiers. Une jolie visite à coupler avec le musée des Merveilles !

Nos suggestions