Pont du Coq

Pont du Coq

Site et monument historique, Ouvrage d'art, Pont / Viaduc, Site et monument historique inscrit, Ville ou Pays d'art et d'histoire, XVe siècle à La Brigue
  • Prouesse technique ou pont du diable ? Ce pont coudé est bien curieux…

  • Au début du XVIIIe siècle, le pont médiéval antérieur a été détruit par une crue de la rivière Levenza. En 1710, les maçons Cometto, père et fils originaires de Lugano, ont reconstruit le pont actuel, qui se compose d'une grande arche en plein cintre au-dessus de la Levenza avec un diamètre important de 14,20 m pour faire face aux crues. En rive droite, une rampe sur arcades relie la route actuelle (RD 43) et le pont, en franchissant les prés inondables à un angle de 110°. En revanche, la...
    Au début du XVIIIe siècle, le pont médiéval antérieur a été détruit par une crue de la rivière Levenza. En 1710, les maçons Cometto, père et fils originaires de Lugano, ont reconstruit le pont actuel, qui se compose d'une grande arche en plein cintre au-dessus de la Levenza avec un diamètre important de 14,20 m pour faire face aux crues. En rive droite, une rampe sur arcades relie la route actuelle (RD 43) et le pont, en franchissant les prés inondables à un angle de 110°. En revanche, la rive gauche est simplement raccordée par une prolongation de la chaussée. La chaussée, d'environ 2,60 m de large, présente une surlargeur dans l'angle de jonction entre le pont et la rampe nord pour faciliter la rotation des charrettes attelées. L'ouvrage est construit en maçonnerie de moellons jointoyés et la chaussée est couverte d'une calade en galets, typique de la région. En outre, des parapets maçonnés ont été ajoutés a posteriori pour encadrer la chaussée.

    Il existe plusieurs légendes associées au Pont du Coq à La Brigue. :

    L'une des légendes les plus populaires raconte qu'autrefois, le village de La Brigue était attaqué régulièrement par des bandits venus des montagnes. Les habitants ont alors décidé de construire un pont pour faciliter leur fuite en cas d'attaque. Cependant, ils n'ont pas assez de pierres pour le construire, et le pont était sur le point d'être abandonné. Un matin, un coq est apparu devant le chantier et a commencé à gratter le sol avec ses pattes. Les villageois ont pris cela comme un signe et ont fouillé l'endroit où le coq avait gratté, et ils ont trouvé une grande quantité de pierres qui ont été utilisées pour terminer la construction du pont. Depuis ce jour, le coq est devenu le symbole du pont, en reconnaissance pour son aide.

    Une autre légende raconte qu'un dragon vivait autrefois sous le pont et terrorisait les habitants de La Brigue. Les villageois ont demandé l'aide d'un chevalier courageux pour vaincre le dragon. Le chevalier a réussi à le tuer en le poignardant dans le ventre avec son épée. Depuis ce jour, le Pont du Coq est considéré comme un endroit où la force et le courage sont récompensés.
    Enfin, selon une troisième légende, le Pont du Coq était autrefois hanté par l'esprit d'une jeune fille qui s'était noyée dans la rivière. Les villageois ont organisé une cérémonie pour apaiser son esprit, au cours de laquelle un coq a été sacrifié. Depuis ce jour, le pont est considéré comme un lieu de purification et de réconciliation.

    Pont visible de la route, possibilité de le traverser.
  • Environnement
    • Vue montagne
    • En périphérie de la ville
    • Village à -2 km
    • Vue sur fleuve ou rivière
    • Piste/parcours cyclable à moins de 500 m
  • Langues parlées
    • Français
Prestations
  • Services
    • Animaux acceptés
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2024
    Ouvert Tous les jours
Sur place
Fermer