La place Honoré II et les remparts

La place Honoré II et les remparts

Site et monument historiques, Patrimoine historique, Place, Rempart, Ville ou Pays d'art et d'histoire à Menton
  • La Place Honoré II est une petite place à l’entrée de la Vieille Ville - Porte Saint-Antoine, au pied de la Basilique Saint Michel.
    Elle porte le nom du Prince de Monaco (1597 - 1662) responsable de nombreux beaux bâtiments de Menton dont la basilique.

  • La place, inaugurée en 1975, porte le nom d’Honoré II, seigneur de Monaco, Menton et Roquebrune, puis prince de Monaco et auquel on doit l’édification de la basilique Saint-Michel, du bastion, des couvents des Capucins et de la Madone, ainsi que le percement de la rue Neuve, aujourd’hui rue de Bréa.
    En 1975, à l’occasion de la célébration du tricentenaire de la consécration de l’église Saint-Michel, plusieurs maisons ont été démolies afin d’en dégager les fondations. Les fortifications du...
    La place, inaugurée en 1975, porte le nom d’Honoré II, seigneur de Monaco, Menton et Roquebrune, puis prince de Monaco et auquel on doit l’édification de la basilique Saint-Michel, du bastion, des couvents des Capucins et de la Madone, ainsi que le percement de la rue Neuve, aujourd’hui rue de Bréa.
    En 1975, à l’occasion de la célébration du tricentenaire de la consécration de l’église Saint-Michel, plusieurs maisons ont été démolies afin d’en dégager les fondations. Les fortifications du Moyen-Age servant d’infrastructure à l’édifice sont aujourd’hui très lisibles.
    Le long de la rue des Ecoles-Pies se dressent les murs du fortin Saint-Jean, dont on aperçoit toujours une bouche à feu qui protégeait une des portes de la ville jusqu’à la hauteur de l’ancien chemin de ronde.
    En 1700, la guerre de succession d’Espagne désolait la région. La famine régnait sur Menton.
    Que faire ? Mourir de faim ou essayer de ravitailler le pays ?
    Des hommes de bonne volonté se dévouèrent. Sur un chebec de fortune, ils prirent la mer et, en dépit des corsaires, cinglèrent vers Gênes. Là aussi la disette sévissait. Il ne restait pour toute nourriture que de petits haricots bruns «bazaï» qu’ils ramenèrent le 2 août.
    A chaque coin de rues, de grands chaudrons sont installés dans lesquels les Mentonnais préparent une agape populaire qui sauve le pays.
    Aujourd’hui encore, à la date anniversaire, une soupe populaire est servie sur le vieux port pour commémorer cet événement. Lard et légumes de saison ont remplacé haricots et charançons.
  • Environnement
    • En ville
    • En centre historique
  • Langues parlées
    • Français
  • Tarifs
  • Gratuit
Ouvertures
Périodes d'ouverture
  • Toute l'année 2022
    Ouvert Tous les jours
Nos suggestions